ENFIN HEUREUX !
Comment vivre selon vos propres règles, sans avoir besoin des autres ni se prendre la tête avec ce qu’ils vont bien pouvoir penser….

… et se créer sa vie idéale quand on est introverti
Avez-vous envie d’être plus heureux ?

De plus profiter de la vie ?

Ok, ces questions sont faciles.


Maintenant, question plus difficile :

Savez-vous dans quelle direction chercher pour être plus heureux ?

Savez-vous ce qui vous rend VRAIMENT heureux ?


Souvent, quand on broie du noir,

Qu’on se sent stressé,

Qu’on a l’impression de ne pas vraiment profiter de la vie,

De ne pas être vraiment épanoui,

Et qu’on se met à chercher des solutions…

… on se met à chercher des « grandes » solutions.

Comme « se mettre à faire du sport ».

Ou sortir plus le soir.

Ou avoir plus d’amis.

Ou se lancer dans un grand projet.

Ou déménager.

Ou changer de mari…

Ou changer de job.


On a tendance à rechercher le bonheur « là-bas »,

Là où on aura obtenu CE truc dont on rêve depuis longtemps.

Or, si vous avez déjà fait l’expérience,

Que vous avez déjà obtenu un truc dont vous rêviez depuis longtemps
(par exemple vous avez ENFIN obtenu le boulot ou le nouveau poste convoité depuis si longtemps),

Vous avez sans doute fait l’expérience cuisante que finalement, dans la nouvelle situation,

Vous n’étiez pas beaucoup plus heureux.

Peut-être un peu plus heureux, un peu plus épanoui au quotidien parce que le job vous plait plus,


Mais il reste une sorte d’insatisfaction profonde au fond de vous,

Qui semble vous suivre comme la peste.


Le truc, c’est que ce genre de choses peuvent aider, c’est sûr…

… mais si au fond de vous, vous ne changez rien,

… si vous ne changez pas votre manière d’organiser votre quotidien,

Ces grands changements ne suffiront jamais à vous rendre vraiment heureux.


En fait, quand on regarde un peu les études qui sont faites sur le bonheur (par des gens très sérieux),

Les grands trucs qui font que les gens sont heureux sont bien différents.

(il y a pas mal de stats sur le sujet si vous cherchez un peu sur votre moteur de rechercher préféré).


C’est des trucs tout simples comme :

- Avoir des relations épanouies (d’ailleurs, d’après les stats, mieux vaut 2 – 3 relations épanouissantes que 100 connaissances, tiens tiens… serions nous mieux lotis en tant qu’introverti ?)

- Manger équilibré

- Voir le soleil

- Avoir de l’exercice physique régulièrement (mais sans contrainte ! sans recherche de performance ! … juste du mouvement quotidien)

- Faire des choses qu’on aime au quotidien, avoir de petits projets (genre la couture, le jardinage)

- Faire des choses pour soi

- Etc…


Après, ça peut probablement varier un peu en fonction des tempéraments.

Un tempérament extraverti aura probablement besoin de contacts sociaux fréquents pour se sentir vivre.

Ce qui n’est pas forcément le cas d’un tempérament plus introverti.


C’est là que les choses se compliquent d’ailleurs.

Et que je me suis longtemps planté moi-même sur mes priorités pour être plus heureux.

La grande difficulté, quand on est introverti,

C’est de trouver un équilibre satisfaisant.

De trouver les trucs qui nous épanouissent VRAIMENT.

Parfois, quand on creuse un peu, on se rend compte qu’on en fait beaucoup trop socialement.
Pour plein de raisons…

… par contrainte (le boulot, il faut bien y aller)

… par pression sociale (il faut bien faire des dîners régulièrement à la maison pour entretenir ses relations !)

… ou pour plein d’autres raisons qu’on a du mal à s’expliquer, parfois juste par habitude.



N’avez-vous pas un souvenir ému d’un week-end passé totalement seul(e), à faire ce dont vous aviez vraiment envie, quitte à ne pas sortir de chez vous tout le week-end ? 


Et pourtant on ne s’autorise pas souvent ce genre de moments simples.

On culpabilise de ce genre de moments.

On continue à courir après le bonheur... celui des cartes postales.  

Qui se calcule au nombre d’activités,

D’amitiés,

De sorties,

Et de choses intéressantes qu’on fait dans la vie et qu’on peut raconter.

Au lieu de tout simplement faire ce qu’on aime,

Pour soi.

Le problème, c’est que vous ne vivez pas selon VOS règles.

Mais celles des autres.

Et quand on est introverti : ça peut être fatal.

N’êtes-vous pas, vous aussi, traversé par ce genre de contradictions :


Entre l’envie d’être heureux, de profiter de la vie, de ne pas vous prendre la tête avec plein de futilités…

… et la réalité du stress quotidien, la course pour être bon, performant au travail, bon mari ou femme, bon parent, bon ami...


Entre l’envie de prendre soin de vous, de faire des choses qui vous apportent du sens dans votre vie…

… et la réalité où vous courez surtout pour faire plaisir aux autres, vous adapter, faire des concessions.

Par exemple : au travail, vous participez à tout, et faites beaucoup de tâches pour être un bon employé… même si elles vous barbent royalement.

Chez vous, vous invitez souvent à dîner, voyez souvent des amis… parce qu’il faut bien entretenir ses relations…

D’un autre côté, vous ne voyez pas trop comment faire différemment sans vous isoler, froisser les autres, voire perdre vos amis ?


La contradiction, aussi, entre le bien-être quand vous êtes seul-e chez vous, ou que vous travaillez seul à votre table au travail,

Et la culpabilité de ne pas être avec les autres, de vous sentir exclu...

(Du coup vous n’arrivez pas vraiment à profiter de vos moments seuls, n’arrivez pas à vous motiver, à vous concentrer sur ce qui vous plait vraiment, et avez la sensation de perdre votre temps…)

Ce que je remarque, quand je creuse la question avec des gens comme vous et moi ?

C’est que beaucoup se forcent à faire des choses.

(plus ou moins consciemment)

A vivre une vie qui n’est pas vraiment ce qu’ils souhaiteraient au fond d’eux-mêmes.

Ils passent un temps fou à faire des choses un peu par obligation.


Pour faire plaisir aux autres, ou suivre un schéma de vie qu’ils suivent depuis toujours sans trop se poser de question.

Parce que ça fait bien.

Et à rechercher le bonheur dans le prochain grand projet qui apportera joie et réussite.


Alors que l’un des plus grands ingrédients du bonheur est justement de suivre son propre instinct, et faire des choses pour soi.

Là,

Tout de suite.

Aujourd’hui.


Et c’est tout particulièrement vrai quand on est introverti, et qu’on a un besoin vital de prendre du temps pour soi,

Seul,

A faire des choses qui nous apportent du plaisir quotidiennement.

C’est toute la difficulté que vivent tant de personnes comme vous et moi,

Tiraillées entre leurs envies de solitude,

Leur besoin « viscéral » de solitude,

Et la vie sociale trépidante et obligatoire qui les entoure…

… avec tous ses codes et l’importance de l’image que l’on donne

Si vous êtes, comme moi, de tempérament introverti,

Vous avez BESOIN de solitude.

Pour vous ressourcer.

Pour vous sentir bien.

C’est un besoin naturel.

Viscéral.


Un besoin de solitude bien supérieur à ce que les autres, plus extravertis que vous, peuvent ressentir. Car eux, ont plus besoin d’être avec les autres pour se sentir vivre.


Le truc, c’est que la solitude n’est pas hyper bien acceptée dans notre société.

Quand vous dites que vous avez passé votre week-end seul : on vous demande si vous ne vous êtes pas ennuyé.

Ou alors, on vous regarde un peu bizarrement, en essayant de comprendre ce qui peut vous pousser à vous isoler à ce point…


Cette perception : vous l’avez probablement intégrée jusqu’au fond de vous.

Et elle vous fait culpabiliser…

… dès que vous essayez de rester un peu seul-e.

Ou de faire des choses pour vous.


Et elle vous empêche de profiter pleinement de ces petits instants simples de bonheur,

Que vous pourriez vous créer facilement dans votre quotidien.


Du coup, depuis que vous avez conscience de votre tempérament introverti,

Vous avez peut-être essayé de vous autoriser à être un peu plus seul-e.

A moins participer tout le temps à tout.


Mais dans ces moments de solitude : reste la culpabilité.

La peur de vous isoler.

La peur de ne pas avoir assez d’amis.

La peur de froisser ceux à qui vous ne donnez pas de nouvelles.

La peur de ne perdre l’habitude d’être à l’aise socialement à force de passer du temps seul.

La peur de ne pas arriver à vous occuper.

Etc.



Vous sentez qu’il faut que vous pensiez un peu plus à vous,

A vos besoins,

A votre vie…

… mais ça ne marche pas vraiment.


A cause de ce bruit constant dans votre tête d’envie d’être quelqu’un de bien,

De faire plaisir aux autres,

De faire des choses intéressantes,

D’être intégré dans votre équipe au travail,

D’être aimé par vos amis et vos proches…

Pourtant, toutes ces limites ne sont qu’en vous.

Il est tout à fait possible d’être beaucoup seul,

De faire énormément de choses pour soi,

De profiter pleinement de la vie à sa manière…

… TOUT EN GARDANT UNE VIE SOCIALE NORMALE :

En gardant de très bons amis,

En étant intégré dans son environnement social professionnel,

Et en étant encore invité aux rencontres malgré votre côté solitaire

Le tout est de faire un point sur vos besoins.

De regarder honnêtement en vous.

Et de commencer, pas à pas, à faire un peu plus de choses qui vous épanouissent vraiment au quotidien.

Sans attendre le prochain projet.


Apprendre à profiter pleinement de vos moments seuls.

A trouver ces moments aussi, dans votre quotidien, où vous pouvez faire des choses pour vous.

(Ce qui n’est pas toujours évident quand on a une vie bien remplie…

… mais c’est toujours plus possible qu’on ne le pense).

La culpabilité de s’isoler quand on fait des choses seul ?

C’est relativement facile à éliminer.

A partir du moment où vous comprenez que cette culpabilité n’est qu’en vous.


Quand vous êtes seul-e chez vous par exemple : généralement personne ne le remarque vraiment, puisque par définition vous n’êtes pas là. Ce que les autres remarquent : c’est quand vous êtes avec eux.


Si vous arrivez à être pleinement présent quand vous êtes avec eux,

Parce que vous vous sentez bien avec eux, vous avez sincèrement ENVIE d’être avec eux…

… ils verront cela et auront plaisir à vous revoir, à vous inviter…



Ensuite, vous pouvez passer beaucoup de temps seul sans que ce soit remarqué.

Parce que les autres apprécient simplement quand ils vous voient, sans trop se poser la question de ce qui se passe quand ils ne vous voient pas.

C’est relativement facile, donc, parce qu’il « suffit » d’être plus à l’écoute de vos besoins,

De ce dont vous avez VRAIMENT envie dans votre vie, dans votre quotidien,

… et moins vous laisser perturber par « ce qu’il faudrait faire pour être quelqu’un de bien ».



Ok, ça demande un petit changement de programme dans votre cerveau.

On est d’accord.

Mais ce n’est pas si compliqué que ça.


On va voir ensemble comment vous pouvez faire ça plutôt simplement,

Pour reprendre pleinement le contrôle de votre vie, et vous créer la vie dont vous avez vraiment envie,

Là, maintenant.

Après, il reste le problème de la motivation.
Parfois on est bien conscient qu’on devrait faire plus de choses pour soi, mais on n’y arrive pas.

On n’a pas le temps.

Pas l’énergie.

Pas la motivation.

Le truc, c’est que si vous regardez en vous, totalement honnêtement, et comprenez ce dont vous avez vraiment envie, vraiment besoin, vous n’aurez plus ce problème de motivation.


Quand on se dit : il faut que je me mette au Yoga parce que j’en ai besoin pour mon corps… c’est trop rationnel. C’est encore un objectif. Et on n’est pas vraiment à l’écoute de soi.

On va voir ça ensemble comment regarder en vous de manière honnête, pour comprendre ce dont vous avez vraiment envie, vraiment besoin, et que vous n’ayez plus aucun problème à vous motiver.


Ce thème du bonheur, j’y réfléchis pas mal depuis un an.

Je me suis rendu compte que je cherchais dans la mauvaise voie depuis longtemps.

Et que j’en oubliais de regarder les choses toutes simples de mon quotidien.

Ma manière de voir la vie.

Ma manière d’organiser le quotidien.

A certaines périodes de ma vie, je vivais énormément soit pour les autres,

Soit pour des objectifs que je me fixais.
(ces objectifs, me semblait-il, m’apporteraient des améliorations dans ma vie : plus de bien-être, de plaisir, de bonheur).  


Pour tout ce que je faisais, je réfléchissais si ce serait bien perçu. Si je ne devrais pas être plus comme ci ou comme ça.

Je participais à énormément de soirées, de rencontres, d’événements… pour me sentir de le coup.


Quand je passais du temps seul, j’étais un peu partagé… bien-sûr, je me sentais bien.

Très bien même.

J’adorais être seul.


Mais il y avait la culpabilité.

Est-ce que je ne m’isole pas trop ?

Et les autres, qu’est-ce qu’ils font ? Je ne suis pas en train de rater quelque chose ?

Aussi, dans mes projets, dans mes décisions… c’était énormément guidé par ce que les autres pourraient en penser.

Exemple : organiser une soirée d’anniversaire avec plein d’amis, parce que c’est bien. C’est comme ça qu’il faut faire. Je n’avais jamais fait autrement d’ailleurs. Même si c’était toujours un stress énorme.

Autre exemple : entretenir des relations avec des personnes qui ne m’apportaient pas grand-chose, relations superficielles, qui finalement me prenaient plus d’énergie qu’elles ne m’apportaient de plaisir.


Plus tard, ces dernières années, c’était plutôt ma vie de famille qui me guidait.

Est-ce qu’ils vont être heureux si je fais ci ou ça ?

Est-ce que ça va faire plaisir à ma femme ?

A mes enfants ?

Et « moi », dans tout ça, ça passait au second plan.

Et je voyais mes grands projets futurs : déménager, partir en vacances, etc.. comme les choses qui allaient enfin m’apporter bonheur et sérénité,

Bientôt…


Or, ce que j'ai fini par comprendre : c'est que le bonheur n’attend pas.

Il est à rechercher au quotidien.

En faisant des choses pour soi !

En écoutant nos envies profondes.

Qu’importe si c’est « bien »,

Ou « pas bien »…

L’important est qu’on le sente.

Que notre intuition nous dise : c’est de ça dont tu as besoin pour être heureux.

Aujourd’hui en tout cas.

Demain ?

On verra.


Et quand on est introverti :

apprendre à profiter de la solitude : sans culpabiliser ni sans s’ennuyer…

… est probablement une clé importante du bonheur, si ce n’est LA clé.

C’est un truc que j’ai découvert récemment,

Suite à pas mal de travail sur moi,

de réflexions sur ma vie qui avance

et l’envie d’en profiter un peu plus avant qu’il ne soit trop tard..

(oui, je vois la quarantaine approcher…

Souvent un moment de remise en question comme beaucoup le connaissent).

Le truc, c’est que quand vous vous mettez à PLEINEMENT profiter de vous-même.

De vos moments seul.

Ça change beaucoup la perception du quotidien.


D’un coup : ON A UNE VIE !!!

Indépendamment de toute autre personne ! Amis, femmes, enfants…


Car quand on est seul : on sait s’occuper, on est heureux, on ne se pose pas de question sur ce que les autres pensent…

Vous profitez vraiment de la vie.


Ça vous donne confiance en vous bien-sûr : car vous emplissez ces moments de moments à vous.

De choses qui donnent du sens à votre vie.

Qui l’enrichissent.

Excellent pour votre assurance face aux autres.

Les autres, ce qu’ils pensent, ça passe au second plan.


Après votre vie personnelle à vous, qui est le centre de vos préoccupations.

J’ai changé pas mal de petites choses dans ma vie du coup ces derniers temps,

Dans mon quotidien,

Et je dois dire que ça a un impact assez sympa.

Je ne vais pas vous mentir : il y a des hauts et des bas,

Je ne me considère pas « heureux » en permanence et sans faille,


Mais je vois pas mal d’améliorations,

Moins de stress au quotidien,

Plus de petits plaisirs…

… plus en phase avec moi-même.

Plus gai.


Alors que ça faisait des années que je n’arrivais pas à sortir du stress et de mes mauvaises humeurs à répétition.

J’avais tendance à toujours me projeter : quand j’aurai ce nouveau job ça ira mieux, quand j’aurai déménagé ça ira mieux,

Quand les enfants auront grandi : je pourrai mieux dormir,

Quand j’aurai déménagé à la campagne, je serai plus épanoui…

Etc…

J’ai compris, ces derniers temps, que cette course vers l’avenir n’apportait que stress,

Et frustration.


Car il y a toujours quelque chose d’autre que l’on peut vouloir en plus.

C’est vraiment dans le quotidien qu’il faut chercher.

Là, maintenant. Tout de suite.

Comment être plus relax ?


Est-ce qu’il y a un truc que je peux faire aujourd’hui, et qui va m’apporter un peu de bonheur pour quelques minutes ?

Est-ce que je peux faire la pause ?

Bref, comme c’est un thème qui me passionne en ce moment, et que je vais de découverte en découverte ces derniers mois,

J’ai pas pu résister à l’envie de partager avec vous mes dernières découvertes,

Les réflexions et exercices qui m’ont aidé,

Les choses que j’ai mises en place,

Les déclics que j’ai eu…

Pour cela, j’ai enregistré une nouvelle formation :

« ENFIN HEUREUX !

Comment vivre selon vos propres règles, sans avoir besoin des autres ni se prendre la tête avec ce qu’ils vont bien pouvoir penser….

… Et se créer sa vie idéale quand on est introverti »

Dans cette formation, vous allez apprendre à :

- Faire des choses toutes simples, tous les jours, qui vous apportent un réel plaisir. Un réel bien-être. Sans que ce soit une plaie à chaque fois pour vous motiver à les faire…

- Profiter pleinement des moments sociaux, puis profiter pleinement des moments où vous êtes seul. Sans qu’aucune culpabilité ou impression de ne pas vraiment en profiter ou de ne pas être avec les autres... ne vienne noircir ces moments.

- Suivre bien plus vos envies à vous dans l’organisation de votre quotidien, sans que ce soit mal perçu par les autres, ni sans que des pensées culpabilisantes vous assaillent, du genre « ce serait bien d’organiser ce dîner, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vus… »

- dire « non », vous affirmer, affirmer ce que vous pensez, affirmer vos envies, pour ne plus vous laisser influencer dans l’organisation de votre quotidien

- Trouver et pratiquer les activités sportives et intellectuelles qui vous enrichissent, vous font du bien, au plus profond de vous (et trouver la motivation au quotidien pour les faire réellement et ne pas remettre au lendemain)

- Avoir une vie sociale épanouie, sans que cela vous empêche d’être souvent seul(e). Trouver l’équilibre dont vous avez vraiment besoin entre solitude et vie sociale.

- Voir vos amis à votre rythme, sans qu’ils aient l’impression que vous ne vouliez pas les voir.

- Avoir des projets dans votre vie qui vous donnent envie de vous lever le matin, et d’avancer

- Vous moquer totalement de ce que les autres pensent, de l’image que vous renvoyez, et vous concentrer totalement sur vos projets, vos envies du moment, votre manière de voir la vie.

- Trouver la motivation, le soir quand vous avez enfin un moment pour vous, de faire des choses qui vous apportent un réel plaisir au lieu de perdre votre temps sur les réseaux sociaux ou devant la télé


L’idée de cette formation : 

Vous donner des outils faciles à mettre en place dans votre quotidien 

pour que vous vous sentiez rapidement plus épanoui(e), 

plus maître de votre vie, 

et heureux(se) de ce que chaque jour vous apporte

Ce que je vous propose, c’est de vous aider à trouver en vous ce qui va vous apporter plus de bonheur au quotidien.

Sans attendre le grand projet futur.

Etre plus heureux,

Là,

Tout de suite,

Dès ce soir.


Bien-sûr, cette formation n’est pas un système magique pour vous apporter le bonheur absolu dans votre vie dès aujourd’hui.

Par contre, si vous êtes prêt à passer environ 2h avec moi,  

puis un peu plus de temps pour vous à réfléchir bien-sûr,

à mûrir tout ça,

et à essayer de petites choses nouvelles dans votre quotidien,

ça pourrait bien vous apporter une nouvelle manière de voir votre vie d’ici quelques jours.



Et rapidement : plus de petits plaisirs,

Plus de bien-être et de joie de vivre,

Toute simple,

Sans attendre des mois ou des années avant que l’idéal se réalise.



Dans cette formation, je ne vais pas vous dire précisément ce que vous devez faire.

Car c’est très individuel : ce qui fait du bien à l’un ne fait pas forcément si plaisir à l’autre.

(même si je vais vous donner beaucoup d’exemples pour vous donner des idées et vous inspirer).


Mais je vais vous poser beaucoup de questions pour vous amener à trouver en vous ce qui va vous apporter plus de plaisir au quotidien.

Plus de joie de vivre.

***  
Et en BONUS :
Rejoignez ma communauté privée d'introvertis !

... le groupe Facebook privé réservé aux participants de mes formations 

(partages d'expériences, entraide, questions en lien avec les formations, échanges informels... une communauté sympathique et bienveillante)

Vous obtenez votre accès juste après votre inscription à la formation

***
Temps restant pour profiter de l'offre : 
countdown
00Hours00Minutes00Seconds